US Open (H) – US Open : Denis Shapovalov, en puisance face à David Goffin

À 21 ans, le gaucher canadien Denis Shapovalov est peut-être en educate de franchir un cap. Si son jeu reste toujours à haut risque et spectaculaire, le 17e mondial semble y couler doucement quelques certitudes. Face à David Goffin, malgré la perte d’un premier bag 22 situation qu’il avait pourtant dominé dans l’ensemble avant de s’écrouler au jeu décisif, Shapovalov ne s’est ni affolé ni désuni. Il a renversé la tendance avec audace, vitesse et puissance, un cocktail qu’il saupoudrait souvent d’un peu de précipitation par le passé, mais qu’il a plutôt bien dosé cette fois-ci, pour s’offrir le premier quart de finale en Sizable Chelem de sa carrière, derrière un succès en quatre items (6 [0]-7, 6-3, 6-4, 6-3) venant récompenser le joueur le plus incisif des deux. Par la même event, Shapovalov devient aussi le premier Canadien à atteindre le « last Eight » à New York.

Et pourtant, « Shapo » mit un peu de temps avant de concrétiser sa domination. Malgré quatre balles de spoil dans le premier bag 22 situation, il ne parvenait pas à prendre le service du Belge, impeccable dans son costume de relanceur vivid et avisé, avant de céder finalement la manche au défenseur belge, sans inscrire un seul point au tie-spoil (7-0) ! Secoué, Shapovalov était même sur le point de flancher en début de deuxième bag 22 situation, mais il tenait bon et profitait d’une double faute de Goffin pour lui ravir sa mise en jeu et revenir sans difficulté à une manche partout.

En quart face à Pablo Carreño Busta

Plus incisif, plus percutant, notamment au service, Shapovalov prenait alors clairement les devants dans ce match et restait impérial sur ses mises en jeu (64 % de premières balles et 13 aces), ne concédant qu’un seul spoil, à 5-2 en sa faveur dans le quatrième bag 22 situation, avant de conclure la rencontre sur le service adverse en suivant.

Avec le coup de tonnerre et la disqualification de Novak Djokovic, Shapovalov peut même rêver plus immense puisqu’il affrontera, non pas le Serbe, mais l’Espagnol Pablo Carreño Busta en quart de finale mercredi. Pour Shapovalov, comme pour les sept autres quarts-de-finaliste, la sortie de route du n°1 mondial offre clairement des perspectives nouvelles désormais.

publié le 7 septembre 2020 à 05h33 mis à jour le 7 septembre 2020 à 05h46

Post Views: 283

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *