Foot – L1 – Metz – Habib Maïga (Metz): “I have to improve my stats”

Translating…

Habib Maïga aborde la nouvelle saison avec enthousiasme et appétit. (R. Martin/L'Équipe)

Habib Maïga aborde la nouvelle saison avec enthousiasme et appétit. (R. Martin/L’Équipe)

À l’approche du premier match de la saison pour son équipe (à homestead contre Monaco, ce dimanche, 15 heures, 2e journée de Ligue 1), Habib Maïga (24 ans), le milieu worldwide ivoirien du FC Metz, est avide de progrès et de succès.

Luc Hagège 30 août 2020 à 08h10

« Votre préparation a été très longue, puisqu’elle a duré deux mois (avec sept amicaux, cinq succès, un nul, un revers). Comment la jugez-vous ?
Il fallait s’adapter à la discipline particulière que l’on vit et on l’a fait. J’ai senti que tout le monde était très concentré et avait à coeur d’être prêt, même s’il y a encore des choses à régler. Le contenu a été encourageant. Lors de nos trois derniers matches, contre trois équipes de L1(Dijon, 2-1,Strasbourg, 3-2etMontpellier, 1-1),on aurait pris sept aspects si c’était le Championnat(sourire) ! Bien sûr, on sait que la compétition, c’est très différent. On est formatés pour ça, alors après six mois sans(etun succès 2-1 contre Nîmes, le 7 mars),on est vraiment très impatients de la retrouver.

Avec quand même une exiguous pointe d’appréhension ?
On est très contents d’être enfin là, de retrouver enfin la ferveur du stade(malgré la jauge à 5 000 spectateurs most)et même le stress d’avant-match. Mais c’est vrai qu’il y a aussi une exiguous appréhension par rapport à une éventuelle blessure et à l’intensité qu’on va devoir mettre. Le préparateur physique(Florian Simon)a fait très consideration durant la préparation et on n’a pas eu trop de pépins. On va retrouver le rythme et nos repères progressivement.

Quels sont vos objectifs collectifs cette saison ?
Cela reste d’assurer le maintien le plus vite imaginable. Et si on a la possibilité d’aller gratter plus haut, pourquoi pas ? On possède la qualité et la détermination nécessaires. Le fait que le groupe n’ait pas été bouleversé et soit resté true est une excellente nouvelle. On se connaît très bien, on a une belle marge de progression et on était sur une bonne dynamique avant l’arrêt de la saison dernière(17 aspects en 9 matches sur la piece retour etune 15e set up finale).On va essayer de s’appuyer là-dessus et il faut surtout être irréprochable au niveau de l’état d’esprit.

« Il n’a pas besoin de parler. Tu vois dans son regard qu’il est déterminé »

Habib Maïga, à propos de Frédéric Antonetti, supervisor général du FC Metz

Et sur le thought personnel, vous qui venez de prolonger votre contrat de deux ans (jusqu’en 2024) ?Cetteprolongation est une belle marquede reconnaissance pour moi. Ici, j’ai tout pour bien travailler et avancer, progresser. J’estime avoir réussi une plutôt bonne saison(2019-2020), mais j’ai la capacité d’en faire une autre, encore meilleure. Je dois notamment améliorer mes statistiques(un however et une passe décisive en L1 la saison dernière), être plus décisif, prendre davantage de risques dans mes frappes, me projeter un peu plus et un peu mieux.

Sachant que vous pouvez être utilisé à plusieurs postes au milieu…
J’ai commencé la préparation comme relayeur et lors des derniers matches, j’étais plutôt devant la défense en sentinelle dans un 4-3-3. Je peux aussi jouer carrément sur un côté et on a essayé d’autres systèmes, comme le 3-5-2. La polyvalence est un atout pour moi, je dois maîtriser les différents rôles du mieux imaginable et répondre aux attentes du coach à tout second sur le terrain.

Que vous encourage le retour physique de Frédéric Antonetti (le supervisor général), qui était présent cette semaine et va l’être de plus en plus souvent ?
Cela nous donne encore plus envie et ça va nous booster ! il est hyper complémentaire avec le coach(Vincent Hognon).Ce qui est impressionnant chez lui, c’est qu’il incarne la détermination, physiquement. Il n’a même pas besoin de parler, automobile tu vois dans son regard qu’il est déterminé à travailler, à gagner, à faire progresser l’équipe et le membership. On était trèscontents de le voircette semaine(il est passé de mardi à jeudi),automobile il vient de traverser des années très difficiles(depuis décembre 2018, il était au chevet desa femme, décédée en juillet).

Il a effectué des entretiens individuels avec les joueurs et psychologiquement, ça nous a fait du bien. Il m’a dit qu’il était shriek de ce que j’avais accompli la saison dernière et de ma préparation, mais que je ne devais surtout pas me reposer sur mes lauriers et continuer à travailler. Il estime que j’ai une grande marge de progression.

Comment voyez-vous Monaco, qui a commencé par un 2-2 contre Reims et que vous aviez laminé il y a un an (3-0, le 17 août 2019) ?
Je ne sais pas si ce sera un avantage pour eux, mais les Monégasques ont donc un match de L1 dans les jambes, contrairement à nous. Ils ont de grands joueurs et on a vu qu’ils étaient mentalement très costauds, automobile il faut l’êtrepour revenir de 0-2 à 2-2. Ce sera à nous de faire le taf et de nous défoncer pour gagner. »

publié le 30 août 2020 à 08h10

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Foot – L1 – Metz – Habib Maïga (Metz): “I have to improve my stats”

Translating…

Habib Maïga aborde la nouvelle saison avec enthousiasme et appétit. (R. Martin/L'Équipe)

Habib Maïga aborde la nouvelle saison avec enthousiasme et appétit. (R. Martin/L’Équipe)

À l’approche du premier match de la saison pour son équipe (à abode contre Monaco, ce dimanche, 15 heures, 2e journée de Ligue 1), Habib Maïga (24 ans), le milieu global ivoirien du FC Metz, est avide de progrès et de succès.

Luc Hagège 30 août 2020 à 08h00

« Votre préparation a été très longue, puisqu’elle a duré deux mois (avec sept amicaux, cinq succès, un nul, un revers). Commentary la jugez-vous ?
Il fallait s’adapter à la grief particulière que l’on vit et on l’a fait. J’ai senti que tout le monde était très concentré et avait à coeur d’être prêt, même s’il y a encore des choses à régler. Le contenu a été encourageant. Lors de nos trois derniers fits, contre trois équipes de L1(Dijon, 2-1,Strasbourg, 3-2etMontpellier, 1-1),on aurait pris sept aspects si c’était le Championnat(sourire) ! Bien sûr, on sait que la compétition, c’est très différent. On est formatés pour ça, alors après six mois sans(etun succès 2-1 contre Nîmes, le 7 mars),on est vraiment très impatients de la retrouver.

Avec quand même une little pointe d’appréhension ?
On est très contents d’être enfin là, de retrouver enfin la ferveur du stade(malgré la jauge à 5 000 spectateurs most)et même le stress d’avant-match. Mais c’est vrai qu’il y a aussi une little appréhension par rapport à une éventuelle blessure et à l’intensité qu’on va devoir mettre. Le préparateur physique(Florian Simon)a fait très consideration durant la préparation et on n’a pas eu trop de pépins. On va retrouver le rythme et nos repères progressivement.

Quels sont vos objectifs collectifs cette saison ?
Cela reste d’assurer le maintien le plus vite potential. Et si on a la possibilité d’aller gratter plus haut, pourquoi pas ? On possède la qualité et la détermination nécessaires. Le fait que le groupe n’ait pas été bouleversé et soit resté secure est une excellente nouvelle. On se connaît très bien, on a une belle marge de progression et on était sur une bonne dynamique avant l’arrêt de la saison dernière(17 aspects en 9 fits sur la portion retour etune 15e yelp finale).On va essayer de s’appuyer là-dessus et il faut surtout être irréprochable au niveau de l’état d’esprit.

« Il n’a pas besoin de parler. Tu vois dans son regard qu’il est déterminé »

Habib Maïga, à propos de Frédéric Antonetti, supervisor général du FC Metz

Et sur le belief personnel, vous qui venez de prolonger votre contrat de deux ans (jusqu’en 2024) ?Cetteprolongation est une belle marquede reconnaissance pour moi. Ici, j’ai tout pour bien travailler et avancer, progresser. J’estime avoir réussi une plutôt bonne saison(2019-2020), mais j’ai la capacité d’en faire une autre, encore meilleure. Je dois notamment améliorer mes statistiques(un however et une same previous décisive en L1 la saison dernière), être plus décisif, prendre davantage de risques dans mes frappes, me projeter un peu plus et un peu mieux.

Sachant que vous pouvez être utilisé à plusieurs postes au milieu…
J’ai commencé la préparation comme relayeur et lors des derniers fits, j’étais plutôt devant la défense en sentinelle dans un 4-3-3. Je peux aussi jouer carrément sur un côté et on a essayé d’autres systèmes, comme le 3-5-2. La polyvalence est un atout pour moi, je dois maîtriser les différents rôles du mieux potential et répondre aux attentes du coach à tout 2nd sur le terrain.

Que vous inspire le retour physique de Frédéric Antonetti (le supervisor général), qui était présent cette semaine et va l’être de plus en plus souvent ?
Cela nous donne encore plus envie et ça va nous booster ! il est hyper complémentaire avec le coach(Vincent Hognon).Ce qui est impressionnant chez lui, c’est qu’il incarne la détermination, physiquement. Il n’a même pas besoin de parler, automobile tu vois dans son regard qu’il est déterminé à travailler, à gagner, à faire progresser l’équipe et le membership. On était trèscontents de le voircette semaine(il est passé de mardi à jeudi),automobile il vient de traverser des années très difficiles(depuis décembre 2018, il était au chevet desa femme, décédée en juillet).

Il a effectué des entretiens individuels avec les joueurs et psychologiquement, ça nous a fait du bien. Il m’a dit qu’il était train material de ce que j’avais accompli la saison dernière et de ma préparation, mais que je ne devais surtout pas me reposer sur mes lauriers et continuer à travailler. Il estime que j’ai une grande marge de progression.

Commentary voyez-vous Monaco, qui a commencé par un 2-2 contre Reims et que vous aviez laminé il y a un an (3-0, le 17 août 2019) ?
Je ne sais pas si ce sera un avantage pour eux, mais les Monégasques ont donc un match de L1 dans les jambes, contrairement à nous. Ils ont de grands joueurs et on a vu qu’ils étaient mentalement très costauds, automobile il faut l’êtrepour revenir de 0-2 à 2-2. Ce sera à nous de faire le taf et de nous défoncer pour gagner. »

publié le 30 août 2020 à 08h00

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *