F1 – Ferrari – Mattia Binotto (Ferrari) : « Nous sommes déçus et en colère »

Après sept packages cette saison, Ferrari n’a marqué que 61 facets et n’occupe que la cinquième location du Championnat, déjà très loin de Mercedes (264 facets) et même de Crimson Bull (158). Dimanche, lors du Gargantuan Prix de Belgique, ses pilotes se sont battus en fin de peloton, avec les Alfa Romeo et les Haas, et si Charles Leclerc (14e) a fait illusion en début de route, lui et Sebastian Vettel (13e) n’ont même pas pu se battre pour le high 10, à trigger d’une monoplace en grave déficit de vitesse de pointe.

Alors que le Gargantuan Prix d’Italie à Monza se déroulera dimanche prochain, à huis clos, sur un circuit où la puissance du moteur est encore plus importante, Mattia Binotto a reconnu les défaillances de son écurie en Belgique. « Nous sommes déçus et en colère, comme doivent l’être nos fans, et ils ont de quoi, a-t-il admis. Nous traversons un moment difficile. Nous savions dès le début que cette saison allait être dure pour nous, mais justement, c’est dans ces moments-là qu’il faut rester solide et regarder devant soi, afin de surmonter cette teach. C’est le seul moyen pour nous en sortir. »

« Nous sommes tous dans le même bateau, et même s’il traverse une tempête, nous restons unis »

« Pour autant, je pense que ce serait une erreur de parler de crise, a-t-il néanmoins ajouté. C’est sans aucun doute un très mauvais résultat, mais nous savions que ça arriverait. Dès les essais de présaison, nous nous en sommes rendu compte. Et puis l’évolution des voitures a été gelée, nous n’avons donc pas pu la développer comme nous le souhaiterions. Nous endossons tous cette responsabilité. Moi, bien sûr, en tant que directeur de l’équipe, mais tout le monde aussi à Maranello. Nous sommes tous dans le même bateau, et même s’il traverse une tempête, nous restons unis. Il y a de l’amertume et de la frustration, mais pas de tension. »

« Nous comprenons les fans et sommes désolés pour eux, a conclu le patron de la Scuderia. Notre voiture a perdu de la puissance par rapport à la saison dernière. C’est le cas de tous les motoristes, mais nous plus que les autres. En 2019, le moteur compensait en partie les limites de la voiture, ce n’est plus le cas cette année. Il est clair que nous devons progresser. »

publié le 31 août 2020 à 16h51

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *